console

console [ kɔ̃sɔl ] n. f.
• 1565; de sole « poutre »; étym. pop. sur consoler, consolider
1Archit. Moulure saillante en forme de volute ou de S, et qui sert de support. corbeau . Console d'une corniche, d'un balcon. Construction sur consoles. encorbellement.
2(1640) Table-applique, à deux pieds en console. Console Empire, Directoire.
3Mus. Partie supérieure d'une harpe, renfermant les chevilles. Meuble placé devant le buffet d'un orgue, et qui comporte les claviers, registres, le pédalier.
4(mil. XXe; par anal. de forme) Inform. Périphérique (écran et clavier) d'ordinateur servant au dialogue entre l'homme et la machine. Console de visualisation. 2. terminal(plus cour.). Console de jeux vidéo. Console d'enregistrements sonores. Console de mixage. pupitre.

console nom féminin (peut-être de consolateur) Élément en volute supportant le bras d'un siège ou le plateau d'un meuble. Table appliquée le long d'un mur, dont les pieds (deux ou quatre) convergent ou non vers le bas. (Apparaît à la fin du XVIIe s.) Organe en saillie sur un mur, destiné à porter une charge (balcon, corniche, etc.). [La console s'inscrit dans un triangle rectangle dont l'hypoténuse délimite son côté libre, habituellement galbé en talon ; parfois, les extrémités de ce talon se recourbent en volutes.] Élément de structure d'un ouvrage d'art encastré dans un appui et se développant en porte à faux. Périphérique ou terminal d'un ordinateur permettant l'utilisation interactive de programmes. Partie supérieure d'une harpe, qui sert de chevillier. Meuble intégré au soubassement de l'orgue, qui groupe les commandes de l'instrument (claviers, pédaliers, boutons de registre). ● console (expressions) nom féminin (peut-être de consolateur) Console d'applique, support en cul-de-lampe appliqué au mur, servant à présenter pendule, vase, bibelot, etc. Console de jeux, micro-ordinateur spécialisé, réservé à la pratique de jeux vidéo introduits sous forme de cassettes, se connectant généralement à un téléviseur et pouvant intégrer un modem pour une connexion Internet. (La facilité d'utilisation, la simplicité des accès aux programmes, la possibilité de jouer à plusieurs [jusqu'à 4] et les performances [vidéo plein écran, animations 3D, combinaison d'effets graphiques] séduisent un public jeune privilégiant la rapidité et l'intensité de l'action ; cependant, avec l'avènement des cartes 3D, le niveau des jeux sur ordinateur multiusages devient comparable à celui des jeux de consoles.) Console renversée, synonyme de aileron. Console de visualisation, console munie d'un écran cathodique et permettant l'affichage de caractères (console alphanumérique) ou de graphismes (console graphique). ● console (homonymes) nom féminin (peut-être de consolateur) consol nom masculin console forme conjuguée du verbe consoler consolent forme conjuguée du verbe consoler consoles forme conjuguée du verbe consolerconsole (synonymes) nom féminin (peut-être de consolateur) Console renversée
Synonymes :

console
n. f.
d1./d ARCHI Pièce en saillie en forme de S, destinée à supporter un balcon, une corniche, etc.
d2./d Table à deux ou quatre pieds en forme de S, appuyée contre un mur.
d3./d TECH Pièce encastrée dans une paroi, servant de support.
d4./d ELECTROACOUST Console de mixage: pupitre de mixage des diverses sources sonores.
d5./d INFORM Périphérique ou terminal permettant de communiquer avec l'unité centrale ou de la contrôler.

⇒CONSOLE, subst. fém.
A.— ARCHIT. Partie saillante de pierre, de métal ou de bois, de formes diverses, souvent en S et ornée, qui soutient un élément de construction ou de décoration. Le toit pointu est percé sur la cour (...) d'une magnifique croisée en ogive (...) à consoles minces et fines (BALZAC, Béatrix, 1839-45, p. 15).
Console renversée. Console en forme de S, dont le plus grand enroulement est en bas. Façade (...) ornée de consoles renversées et de pots à feu (A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 3).
P. métaph. :
O vous Bon qui passez
Donnez-moi des nouvelles
De ma Belle
Mad'moiselle
Aïssé.
Car ses épaules
Sont ma console,
Mon Acropole!
J. LAFORGUE, Poésies complètes, 1887, p. 161.
B.— [P. anal. de forme ou de fonction] Il [un donjon] est (...) posé en saillie (...) sur une console de rocher (HUGO, Le Rhin, 1842, p. 319).
Spécialement
1. [P. anal. de forme]
a) ÉLECTR. et TÉLÉCOMM. Élément en forme de S fixé à un mur ou à un poteau, destiné à soutenir un isolateur de ligne électrique aérienne, en particulier d'un fil télégraphique. Les consoles de fer, les isolateurs de porcelaine (...) la désignaient suffisamment [la maison du bureau de poste] (A. ARNOUX, La Nuit de Saint-Avertin, 1942, p. 106).
b) MUS. Partie supérieure de la harpe, en forme de S, dans laquelle se trouve le mécanisme principal et à laquelle sont fixés les chevilles et les boutons de cuivre (cf. H. BOUASSE, Cordes et membranes, 1926, p. 341).
2. [P. anal. de forme et/ou de fonction]
a) AMEUBLEMENT
♦ Volute supportant le bras d'un siège ou le plateau d'un meuble (cf. J. VIAUX, Le Meuble en France, 1962, p. 147).
En console. Pieds en console chantournés (J. VIAUX, Le Meuble en France, 1962p. 169).
♦ Petit support, généralement petite table appuyée à un mur, destinée surtout à porter des objets décoratifs et dont les deux ou quatre pieds avaient, à l'origine, la forme de volutes. Console dorée, console Empire; marbre d'une console. Sur une console, des vases remplis de fleurs merveilleuses (SOULIÉ, Les Mémoires du diable, t. 1, 1837, p. 85).
Rem. On rencontre ds la docum. les mots composés : a) Console-buffet, subst. fém. (cf. J. CAIN, Les Transformations de la Bibliothèque nationale de 1936 à 1959, 1959, p. 14). b) Console jardinière subst. fém. (cf. ZOLA, La Curée, 1872, p. 350).
b) Table de travail possédant un appareil d'entrée-sortie destiné à contrôler l'ordinateur ou utilisé pour l'entrée et la sortie des informations (cf. GING.-LAURET 1973).
c) Meuble séparé ou attenant au buffet de l'orgue et qui renferme les différentes commandes de l'instrument (cf. Arts et litt. dans la société contemp., 1935, p. 3803).
d) Pupitre placé dans une cabine d'enregistrement audio-visuel, renfermant les différents organes qui permettent de réaliser une prise de son (cf. J.-J. MATRAS, Radiodiffusion et télév., 1958, p. 40).
Rem. En arg., console est synon. de consolation, jeu de hasard (cf. LARCH. Nouv. Suppl. 1889, p. 65; consolation B 2 c ).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. console(s), consolent du verbe consoler. Étymol. et Hist. 1565 consolle archit. (Mém. Soc. hist. Paris, IX, 106 ds BARB. Misc. XVII, ne 14). Prob. forme réduite de consolateur, de même sens (1554, ibid.), ces saillies ayant peut-être servi d'appui dans les stalles de chœur (cf. misericorde); pour le passage du sens abstr. au sens concr. des mots se rattachant à consolari, cf. le lat. médiév. consolatio « subsistance, subside » (NIERM.) et l'ital. dial. consolo « banquet funèbre » (DEI), v. aussi LÖFSTEDT, pp. 113-114. Fréq. abs. littér. :210. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 353, b) 420; XXe s. : a) 325, b) 170. Bbg. Archit. 1972, p. 93. — BARB. Misc. 1936-38, t. 4, p. 297. — LERCH. (E.). Die Konsole und das Christentum. Archivum Romanicum. 1940, t. 24, pp. 167-187. — PAMART (P.). Mots dans le vent. Vie Lang. 1971, pp. 612-613. — SPITZER (L.). Fr. console = ital. consola? Archivum Romanicum. 1939, t. 23, pp. 92-93; Wortgeschichtliches. Z. fr. Spr. Lit. 1917, t. 44, pp. 246-250. — WARTBURG (W. von). Z. rom. Philol. 1942, t. 62, p. 152.

console [kɔ̃sɔl] n. f.
ÉTYM. 1565; p.-ê. forme abrégée de consolateur « figure d'homme supportant une corniche », hypothèse contestée par P. Guiraud qui rattache directement le mot à consoler « soulager un mal physique », la console étant « ce qui soulage le bras ou la corniche ».
1 Archit. Moulure saillante en forme de volute ou d'S, et qui sert de support. Corbeau. || Console d'une corniche, d'un balcon. || Console renversée. || Construction sur consoles. Encorbellement.
1 (…) des galeries de bois, des saillies de poutres formant console.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVII, p. 285.
Constr. || Grue à console. Cantilever.Électr. Élément en S soutenant un isolateur électrique.
2 (1640). Meuble en forme de table étroite adossé contre un mur, et dont les pieds ont la forme d'une console. || Console Empire, Directoire.
2 (…) l'image est toujours aussi forte et précise de la petite clef d'acier poli, demeurée sur le marbre de la console, dans le coin droit, près du bougeoir en cuivre. Il y a donc une console dans cet obscur vestibule.
C'est un meuble de teinte sombre, au placage d'acajou en assez mauvais état, qui doit dater de la seconde moitié du siècle passé.
A. Robbe-Grillet, Projet pour une révolution à New York, p. 12.
Par ext. Table-applique.
Petit support appliqué au mur. Cul-de-lampe; gousset.
3 Mus. Partie supérieure (d'une harpe), renfermant les chevilles.Meuble placé devant le buffet d'un orgue, et qui comporte les claviers, registres, pédalier.
4 (Mil. XXe; par anal. de forme). Inform. Élément périphérique ou terminal d'un ordinateur, permettant de recevoir des informations et d'émettre des questions et des consignes vers l'unité centrale. || Console à visualisation cathodique. aussi Télétype, terminal.
3 Là, dans le discret crépitement des appareils à longue distance, devant leur console électronique méditant jour et nuit face à une seule et unique carte d'opérations, immense planisphère translucide aux reflets d'aquarium, une pléiade de bonzes au crâne rasé (…)
Régis Debray, l'Indésirable, p. 47.
Techn. (enregistrement sonore). Pupitre de commandes situé dans la cabine d'enregistrement, muni d'un dispositif électronique propre à obtenir le mixage des diverses sources sonores (micros, tourne-disques, magnétophones, postes de radio, etc.). Pupitre. || C'est à la console d'enregistrement qu'aboutissent toutes les commandes des micros. || Console de mélange ou de mixage.
tableau Noms d'appareils.
HOM. Consol. — Formes du v. consoler.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • console — 1. Console is pronounced with stress on the first syllable as a noun (= panel, cabinet, etc.), and on the second syllable as a verb (= ‘to comfort’). The words have different origins: the noun from Latin solidus ‘solid’ (cf. consolidate) and the… …   Modern English usage

  • Console — Con sole, n. [F.] 1. (Arch.) (a) A bracket whose projection is not more than half its height. (b) Any small bracket; also, a console table. [1913 Webster] 2. (Computers) The keyboard and monitor of a computer considered together. [GG] 3.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • console (1) — {{hw}}{{console (1)}{{/hw}}s. m.  (V.  nota d uso FEMMINILE) 1 Nella Roma antica e imperiale, ciascuno dei due supremi magistrati con potere annuale. 2 Nei comuni medievali, nome di sommi magistrati. 3 Funzionario cui uno Stato affida funzioni… …   Enciclopedia di italiano

  • Console — Con*sole , v. t. [imp. & p. p. {Consoled}; p. pr. & vb. n. {Consoling}.] [L. consolari,. p. p. consolatus; con + solari to console, comfort: cf. F. consoler. See {Solace}.] To cheer in distress or depression; to alleviate the grief and raise the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • consolé — consolé, ée (kon so lé, lée) part. passé. Un père mal consolé de la perte de son fils. •   Les larmes de lazare sont essuyées, ses afflictions consolées, MASS. Car. Riche.. •   L humanité te vit et sourit consolée, DELILLE Pitié, IV.    Par… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • console — Ⅰ. console [1] ► VERB ▪ comfort in a time of grief of disappointment. ORIGIN Latin consolari, from solari soothe . Ⅱ. console [2] ► NOUN 1) a panel or unit accommodating a set of controls …   English terms dictionary

  • console — console1 [kən sōl′] vt. consoled, consoling [Fr consoler < L consolari < com , with + solari, to comfort, SOLACE] to make feel less sad or disappointed; comfort SYN. COMFORT consolable adj. consolingly adv. console2 [kän′sōl΄] n …   English World dictionary

  • Console [1] — Console, Joseph, Stempelamtsvorsteher in Mailand, Erfinder der Consoleschen Gewehrschlösser, s. u. Schloß …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Console [2] — Console (fr., spr. Kongsohl), 1) ein verzierter Kragstein; 2) (Consolchen), ein Meubel, in Form eines kleinen, an die Mauer befestigten Tisches, gewöhnlich an Pfeilern, unter Spiegeln, Uhren, Statuetten etc. angebracht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Console — Console, der Vorsprung an einer Mauer zum Tragen eines Simses, Erkers, Balkons, einer Büste, Tischplatte etc. Es gibt Consolen als Meubles, aus Holz, Metall etc., welche an der Mauer, besonders an Pfeilern und unter Spiegeln etc., befestigt… …   Damen Conversations Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.